Des enseignes qui déménagent, de nouvelles qui se créent, d’autres projets d’ici la fin de l’année : il s’en passe des choses à la Rotonde ! Tour d’horizon sur la façon de dynamiser une zone commerciale.

« Pour moi, ça a été une super opportunité » . Laurence Chambenoit, PDG de la boulangerie du centre commercial de la Rotonde, est ravie d’avoir saisi l’occasion au vol. Ex-employée de l’Intermaché pendant 13 ans, elle remercie son ancien patron de l’avoir aidée à s’installer : « C’est une création d’entreprise, j’ai ouvert en même temps que le nouvel In­termarché en novembre 2016. » Après des débuts pourtant difficiles, Laurence est fière du résultat, bientôt un an après le lancement. La boulangerie, qui travaille exclusivement de façon artisanale, emploie six salariés et forme plusieurs apprentis. Et le succès est au rendez-vous : « Nous utilisons de la farine Banette, c’est un produit de qualité, les clients sont contents et nous avons de bons retours. »

LA QUALITÉ DES UNS PROFITE À TOUS

Et ce n’est pas Gilles Moureau, PDG d’Intermarché, qui dira le contraire. L’homme qui est à l’origine de toute la restructuration du centre commercial, c’est lui. S’il est associé, du moins pour l’instant, à la boulangerie, il reconnait qu’une bonne enseigne est profitable pour tout le monde. Fort de plus de 15 ans d’expérience sur place, il sait que « le cycle de vie d’un magasin, c’est cinq ans ». D’où sa volonté de moderniser l’Intermarché en le déplaçant et en créant toute une zone de commerces de proximit.

[…]

Il reste 57 % de l’article à lire.

Paru dans La Semaine de l’Allier du 24/08/2017