Le territoire « Bourbon » a son Guide du Routard ! Une telle publication invite à une réflexion sur le tourisme local et ses enjeux pour les 20 ans qui viennent. La question est simple : « Maintenant que le guide est sorti, on fait quoi ? »

Le Guide du Routard « Moulins, Pays Bour­bon » vient de sortir. Il définit un territoire allant de Gannay-sur-Loire à Vieure et de Château-sur-Al­lier à Jaligny-sur-Bresbre. Recoupant plusieurs inter­communalités, il pose la question à la fois de l’héri­tage des Bourbons et du ter­ritoire géographique. Avec, comme enjeu majeur, ce que sera le tourisme de la région dans 20 ans.

UN GUIDE VERTUEUX

Au-delà des frontières pu­rement administratives des différents offices du tou­risme, le Guide du Routard propose un décloisonne­ment des territoires, encou­rageant un travail en com­mun. Car, si les acteurs du tourisme n’ont pas attendu la sortie du Routard pour travailler ensemble, le guide des éditions Hachette est indéniablement un coup de pouce à la mutualisation des projets. « Il tombe à pic ! » souligne Dominique Gil­bert, président de l’office de tourisme de Bourbon l’Archambault, pour qui « il n’y a pas de frontières au terri­toire ». Même son de cloche à Moulins ; pour Laurent Laborie, directeur de l’OT, « le Guide du Routard a cette grande vertu de décloisonner, d’offrir aux touristes une vision plus globale du territoire. » Ainsi, on évolue de Moulins, centre administratif déjà du temps des Bourbons, à Sou­vigny, capitale religieuse, en passant par Bourbon l’Ar­chambault, résidence des Bourbons : le visiteur qui souhaite visiter le territoire sur le thème du « triangle des Bourbons » se soucie as­sez peu de savoir si les sites dépendent du même office de tourisme ou non.

LA THÉMATIQUE « BOURBONS »

Et quand on parle de l’ave­nir du tourisme autour de Moulins, on peut difficile­ment faire l’impasse sur la thématique « Bourbon ». « Il n’est pas pensable qu’on fasse table rase de notre His­toire, notre patrimoine, nos racines. » : Laurent Laborie sait bien que, si cela ne fait aucun doute pour personne, la vraie question touche davantage la forme que le fond. Aujourd’hui, les tou­ristes sont majoritairement des couples de 50 ans et plus, sans enfants. Ils sont attirés par les musées et le patrimoine architectural qui correspondent à une vision classique de la culture. Mais qu’en sera-t-il demain ?

LE TOURISME EN UN CLIC

Les vieilles pierres, ça ne semblera pas forcément très glamour à la génération à venir. Les touristes de de­main sont les jeunes d’au­jourd’hui. Ils auront grandi avec la technologie et l’ha­bitude d’obtenir toutes les informations par un clic ou un toucher sur écran tactile. C’est en partie pour eux que doit être pensé le renouveau touristique bourbonnais, si la région ne veut pas perdre en attractivité.

[…]

Il reste à lire 72 % de l’article.

Paru dans La Semaine de l’Allier du 29/06/2017