Elle est attendue depuis trois ans et doit voir le jour l’année prochaine. L’ouver­ture d’une filière hôtelière est en préparation pour septembre 2018. Le projet prévoit un CAP cui­sine et un CAP restauration (service), chacun sous deux formes possibles : la voie scolaire classique ou l’ap­prentissage.

Deux bacs pros cuisine et restauration sont également prévus, uniquement par voie scolaire. « Cela correspond à une forte demande, autant des familles que des professionnels, explique Jacques Berger, le chef d’établissement. Nous comptons sur trente à quarante élèves la première année. Par la suite, notre capacité d’accueil sera de 120 places environ. »

Un restaurant d’application ver­ra aussi le jour. La formation s’installera dans les locaux de l’ancienne école publique Elsa Triolet. Des travaux conséquents doivent être entrepris, notamment pour la création de cuisines.

Pour Jean-Charles Schill, adjoint au maire en charge des affaires scolaires, c’est une bonne chose : « Notre patrimoine scolaire corres­pond à une population de 60 000 habitants alors que nous sommes aujourd’hui 40 000, il faut nous adapter et transfor­mer nos écoles. »

 

Paru dans La Semaine de l’Allier du 24/08/2017